Sign In
/Style Library/ci_upload/7e3fc6db-fece-4dea-950c-ddf0a3a62d1en.png?rev=-262882405
Logo Image For Printing

Land Acknowledgement

 

Out of our deep respect for Indigenous peoples in Canada, we acknowledge that all Toronto Catholic District School Board properties are situated upon traditional territories of the Anishinabek (a-ni-shna-bek), the Haudenosaunee (hoh-Dee-noh-Shoh-nee) Confederacy, and the Wendat peoples. We also acknowledge the land covered by Treaty 13 is held by the Mississaugas of the Credit First Nation, and Toronto is subject to The Dish with One Spoon covenant. We also recognize the contributions and enduring presence of all First Nations, Métis, and Inuit peoples in Ontario and the rest of Canada.

 

La Reconnaissance du Territoire

 

Nous témoignons du plus grand respect pour les Peuples autochtones au Canada et nous avons à cœur de souligner que tous les immeubles du Toronto Catholic District School Board sont situés sur les terres traditionnelles de la Nation Anichinabés​, de la Confédération de Haudenosaunee et des Wendats. Il est également important de noter que le territoire visé par le Traité 13 est celui des Mississaugas de la Première Nation Credit et que celui de Toronto est protégé par l’accord d’« un plat à une cuillère ». Nous tenons également à rappeler la présence pérenne et l’importance des contributions des Premières Nations, des Metis et des Inuits en Ontario, et dans tout le Canada.


Historical Context

Our Land Acknowledgement shows recognition of and respect for Indigenous peoples in both the past and the present, and encourages us to recognize Indigenous people on whose traditional territories we live and work. This recognition, which appropriately takes place at the commencement of gatherings, meetings and presentations, is an important component of the Truth and Reconciliation (TRC) Calls to Action as an essential element in establishing healthy and reciprocal relations for everyone in Canada.

Land Acknowledgements are formal statements that recognize the unique and enduring relationship that exists between Indigenous Peoples and their traditional territories. Acknowledging the land has been a practice of First Nations, Inuit and Métis people for generations. Canada’s history did not begin with the arrival of the settlers or the creation of Canada. The history of the First Peoples in this continent began much earlier, and as public-serving institutions, it is important that we recognize and correct any misconceptions about the history of this country.

 

Recognizing this land expresses gratitude and appreciation to those whose territory you reside on, and honours the Indigenous people who have been living and working on the land from time immemorial. It is important to remember that 46 treaties cover Ontario and other agreements, such as land purchases by the Crown signed between 1781 and 1930. Treaties are the legally binding agreements that set out the rights, responsibilities and relationships of Indigenous people and the federal and provincial governments.

The Dish With One Spoon covenant is a treaty between the Anishinabek, Mississaugas, and Haudenosaunee that bound them to share the territory and protect the land. Subsequent Indigenous Nations and Peoples, Europeans and all newcomers have been invited into this treaty in the spirit of peace, friendship, and respect. It consists of three basic rules (Hill in Maracle, C. 2015):


1)      Take only what you need

2)      Leave some for everybody else

3)      Keep it clean  

 

Contexte Historique

La reconnaissance des ter​res témoigne de notre reconnaissance et notre respect des peuples autochtones, tant dans le passé que dans le présent, et nous encourage à reconnaître leur présence sur les territoires traditionnels où nous vivons et travaillons. Cette proclamation, qui a lieu de manière appropriée au début des rassemblements, des réunions et des allocutions, est un élément majeur des appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation (CVR), et une chose essentielle à l’établissement de relations saines et réciproques pour tous au Canada.

Les reconnaissances de terres sont des déclarations officielles qui soulignent la relation unique et durable qui existe entre les peuples autochtones et leurs territoires traditionnels. Les Premières nations, les Inuits et les Métis la pratiquent depuis des générations. L’histoire du pays n’a pas commencé avec l’arrivée des colons ou la création du Canada. En effet, l’histoire des premiers peuples de ce continent a commencé bien plus tôt, et en tant qu’institutions de service public, il est important que nous reconnaissions et corrigions toute idée fausse sur l’histoire de ce pays.

 

En reconnaissant cette terre, vous exprimez votre gratitude et votre appréciation envers ceux dont vous habitez le territoire, et vous honorez les Autochtones qui y vivent et y travaillent depuis des temps immémoriaux. Il est important de se rappeler que le territoire de l’Ontario est visé par 46 traités et accords, tels que les achats de terres réalisés par la Couronne entre 1781 et 1930. Les traités sont des accords juridiquement contraignants qui définissent les droits et les responsabilités des Autochtones et des gouvernements fédéral et provinciaux, ainsi que leurs relations mutuelles.

 

Le pacte du « plat à une cuillère » (Dish With One Spoon) est un traité entre les Anishinabés, les Mississaugas et les Haudenosaunee qui les engage à partager le territoire et à protéger la terre. Les nations et peuples autochtones ultérieurs, les Européens et tous les nouveaux arrivants ont été invités à adhérer à ce traité dans un esprit de paix, d’amitié et de respect. Il se compose de trois règles fondamentales (Hill dans Maracle, C. 2015) :

1)              Ne prendre que le nécessaire

2)              En laisser pour autrui

3)              Maintenir la propreté du plat commun

 

 ​

​​​​